Croisières fluviales en Bourgogne

La nature, les sites remarquables, l'histoire, et... naturellement les vins les plus prestigieux du monde ainsi que la gastronomie bourguignonne dont la réputation n'est plus à faire, vous attendent à chaque détour des canaux de Bourgogne.
Avec plus de 1000 kilomètres de voies d'eau, la Bourgogne est plus que jamais la région du Tourisme fluvial !

Après un beau parcours de golf, prenez le temps d'une escapade en croisière fluviale sur les canaux de Bourgogne:
Le Canal de Bourgogne
Unissant la vallée de l'Yonne à celle de la Saône, le Canal de Bourgogne traverse plusieurs régions et paysages de grand intérêt, parmi lesquels le Tonnerrois avec ses châteaux princiers de Tanlay et d'Ancy-le-Franc, l'Auxois avec son exceptionnelle abbaye cistercienne de Fontenay, le site d'Alésia, la cité médiévale de Châteauneuf-en-Auxois, et Dijon, la capitale des Ducs de Bourgogne. La richesse architecturale et la beauté des régions traversées font d'une croisière sur le Canal de Bourgogne un enchantement permanent.

L'Yonne traverse d'Auxerre à Montereau les doux paysages de la basse Bourgogne et de l'Ile de France et arrose de nombreuses et belles cités : Auxerre et son panorama urbain parmi les plus beaux qui soient ; Joigny aux ruelles tortueuses et aux innombrables maisons de bois ; Villeneuve-sur-Yonne créée au XIIe siècle par le roi de France ; Sens, sa cathédrale Saint-Étienne et ses riches musées ; et Pont-sur-Yonne.

Le Canal du Nivernais: Sous Henri IV naît l'idée d'un canal qui relierait la Loire et la Seine ; cette idée s'éclipse, reparaît, fait son chemin. Elle a déjà deux siècles quand le rude hiver 1783 lui donne corps : Paris a froid et les forêts d'Ile-de-France et du Morvan ne suffisent plus à la fournir en bois de chauffage. Qu'on relie les deux fleuves, et les bois de Bazois approvisionneront eux aussi la capitale. Ainsi naît la civilisation Canal. De débats sur son destin, (flottage de bois ou navigation ?) en abandons et reprises du chantier, il faudra soixante ans pour achever les 180 kilomètres du canal et ses 110 écluses. Lorsque le charbon prend le pas sur le bois, les plaisanciers lui ouvrent un nouveau destin : le canal se fait « route d'eau » pour leur offrir l'Yonne et la Nièvre en partage.

Le Canal du Centre: De tous les canaux bourguignons, c'est celui qui conserve l'activité commerciale la plus importante, surtout sur son versant Saône, entre Montceau-les-Mines et Chalon-sur-Saône, où les écluses sont d'ailleurs automatisées. 
Mais cela n'enlève rien au pittoresque de son parcours qui traverse le vignoble bourguignon, la région du Creusot, le Charolais et rejoint Digoin après avoir traversé Paray-le-Monial, haut lieu de l'art roman et pèlerinage célèbre.

Le Val de Saône et la Seille: La Saône est l'une des plus belles rivières françaises. Dans sa partie haute, elle arrose de nombreuses petites villes fortifiées comme Auxonne, Verdun-sur-le-Doubs et Saint-Jean-de-Losne. La basse Saône, quant à elle, coule au pied des collines du Chalonnais, du Mâconnais et du Beaujolais, aux célèbres vignobles. Affluent de la Saône, la Seille offre de Tournus à Louhans, en 39 km et 4 écluses seulement, un parcours très verdoyant et une belle escapade à travers la Bresse.

Le Canal de la Marne à la Saône : son surnom « canal Bourgogne - Champagne » est un programme à lui seul ! Dans sa partie méridionale, en Côte d'Or, le canal emprunte la vallée de la Vingeanne, bordée d'élégants châteaux : Talmay, Beaumont-sur-Vingeanne, Fontaine-Française.
A l'ouest, le Val de Loire se compose du: 
- Canal de Roanne à Digoin qui prolonge vers le sud le Canal du Centre et le Canal latéral à la Loire en traversant le Brionnais et ses célèbres églises romanes.
- Canal latéral à la Loire, construit sur la rive gauche de la Loire qu'il franchit à Digoin par un pont-canal, il double le cours du fleuve. C'est un canal paisible avec un nombre réduit d'écluses  Decize, Nevers, La Charité-sur-Loire méritent une visite approfondie.

- Canal de Briare et du Canal du Loing : le premier, construit entre 1604 et 1642, est l'ancêtre et le prototype de tous les canaux français. Il est l'œuvre de Sully, le grand ministre d'Henry IV, qui s'attacha à sa réalisation ; le second fut construit un siècle plus tard. Ces deux canaux, encore fréquentés par les péniches transportant des céréales, traversent les calmes paysages du Gâtinais. Deux points sont particulièrement remarquables : le pont-canal de Briare et les sept écluses de Rogny, du XVIIe siècle, maintenant désaffectées et classées Monument Historique.

Bontourism®, Tout l'Art du Voyage vers les Croisières fluviales en Bourgogne